Blog couture – Les clefs de la réussite

Coudre pour le plaisir

Il n’est pas vrai que les hommes et les femmes cousent seulement par souci d’économie. Certes, bien des mères de famille, en confectionnant des vêtements pour leurs enfants, en retaillant pour les plus jeunes ceux qui ne vont plus aux aînés, tirent un bien meilleur parti d’un budget limité. Il est vrai aussi qu’être capable de coudre vous permet de profiter des ventes de coupons et ainsi de faire des économies.
Mais, avant tout, si les femmes cousent, c’est qu’elles y prennent plaisir. Dès lors, elles se donnent du mal et, se donnant du mal, deviennent expertes.
Les êtres humains ont un puissant besoin de créer. Il se traduit de diverses façons. Les unes créent un intérieur harmonieux et ordonné, d’autres, un jardin. D’autres encore aiment cuisiner des mets délicats. Des millions de femmes, enfin, trouvent dans la couture le mode d’expression de leur créativité.

coudre pour le plaisir

Aimez-vous coudre ?

Beaucoup voient leur plaisir de coudre gâché parce qu’elles sont déçues par le résultat final. Elles estiment n’en pas savoir assez pour éviter les anicroches. Combien de fois vous êtes-vous dit : « J’ai suivi exactement les indications du patron et, pourtant, cela ne va pas! Quand ai-je pu me tromper? » Vous devez d’ailleurs plutôt vous dire que le patron était mauvais. Soyez-en sûre, ce n’est pas le patron qui est en cause.

Les patrons et vous

Les fabricants de patrons n’ont qu’un objectif : vous fournir de quoi réussir parfaitement vos vêtements. Ils savent que si vous aimez leurs modèles, si vous trouvez leurs instructions faciles à suivre et êtes satisfaite du résultat obtenu, vous deviendrez leur fidèle cliente. Ils apportent tout leur soin à vous fournir des patrons sans défaut. Alors, qu’est- ce qui ne va pas ?
Souvent, les choses commencent à se gâter au marquage du patron, c’est-à-dire au moment de reporter sur le tissu les encoches et autres repères que comporte le patron. Curieusement, bien des couturières, pleines d’appréhension avant de couper, se sentent sûres d’elles-mêmes pour monter le vêtement une fois la coupe faite. Elles ne pensent pas une seconde à reporter tous ces repères qui, pourtant, sont là pour les guider. Et elles s’étonnent ensuite que le col ne s’adapte pas à l’encolure, ni la manche à l’emmanchure. Dans ces conditions, le plaisir de coudre risque bien, en effet, d’être compromis.

Il vous faut de l’aide

Lorsque nous avons conçu ce blogcouture, nous avons essayé de nous représenter ce qu’était pour vous, la couture. Vous cousez un peu; vous savez utiliser un patron et faire une petite robe, peut-être une veste. Vous n’êtes pas mécontent de ce que vous faites, mais pas vraiment satisfait non plus…
Mais peut-être devez-vous restreindre votre choix lorsque vous feuilletez un catalogue de patrons. Vous n’osez pas choisir un modèle avec manches montées ou une jupe parce qu’elle a un pli. Et vous ne vous lanceriez jamais dans l’aventure d’un col à revers. Quand le vêtement est fini, vous plaît-il ? Vous aimiez le tissu et le modèle vous plaisait, mais porteriez-vous cette robe ou ce corsage pour une grande occasion, ou bien vous dites-vous : « Je pourrai toujours le mettre pour faire mes courses, je ne vais pas gâcher tout ce tissu » ?
Si tel est bien le sort qui guette vos productions, ce blog de couture est fait pour vous. Et vous n’êtes pas la seule dans ce cas. Presque toutes celles qui font elles-mêmes leurs vêtements aiment coudre, mais y prendraient plus de plaisir encore si elles n’éprouvaient pas une telle crainte de commettre des erreurs. Ce site va venir à votre secours dans ces moments, précisément, où tout semble aller de travers. Lors de votre prochaine séance de couture, vous comprendrez ce qui se passe et ne commettrez plus les mêmes erreurs.

Le présent site

La première partie est consacrée aux techniques de base. Ce n’est pas un cours de couture, puisque vous savez déjà coudre. Il s’agit plutôt d’un rappel des méthodes et des procédés que vous avez pu oublier. Cela n’empêche pas que vous puissiez y trouver quelques façons de faire astucieuses que vous ne connaissiez pas.
Une seconde partie traite des « finitions ». La couture peut, certes, être un art, mais cela signifie alors que l’on veut atteindre la perfection et que l’on ne doit pas craindre de passer beaucoup de temps à soigner le moindre détail. Ces chapitres ont été écrits par une couturière de métier. Vous verrez qu’elle va au-devant de toutes vos questions… Comment faire pour que le parement reste bien à plat? Pour que mon col soit en place? Pourquoi mes ourlets ont-ils toujours si fâcheuse allure?
Enfin, une troisième partie vous ouvrira, peut-être, un nouveau domaine : coudre pour votre maison. Si vous pouvez faire des vêtements, vous pouvez tout aussi bien réaliser des accessoires et des pièces d’ameublement, à la fois charmants et utiles, qui apporteront à votre intérieur la marque de votre personnalité. Les techniques sont les mêmes et ce site vous les rappelle. Ainsi, si vous savez poser un biais, vous pouvez recouvrir un coussin et l’agrémenter d’un passepoil. Si vous savez faire une couture simple, poser une doublure et froncer correctement, vous pouvez rénover votre chambre en la dotant de nouveaux rideaux, d’un dessus-de-lit ou d’une couette…

Fixez-vous des objectifs avec blogcouture

Qu’il s’agisse de couture ou d’autre chose, vous devez, bien sûr, viser le meilleur résultat possible. Mais cela ne signifie pas que vous devez toujours œuvrer lentement et laborieusement. Il faut parfois en passer par là, mais vous allez aussi découvrir des astuces techniques, des accessoires, des matériaux, des fermetures, des apprêts qui épargneront votre peine. Vous deviendrez de plus en plus experte et vous aurez de plus en plus confiance. Mais n’hésitez pas à prendre tout votre temps là où vous savez que cela en vaut la peine. Sinon vous risqueriez que le produit fini ait par trop l’air « fait à la maison », ce qui n’a rien à voir avec la qualité de ce qui porte le label « fait main ».

étiquette fait main