Biais, passepoils, galons et dentelles

bais

Un biais est une bande de tissu coupé dans le plein biais. Vous en découvrirez sans cesse de nouveaux usages. Non seulement un biais vous permet la finition parfaite d’une couture dans un tissu lâche ou transparent comme une mousseline, mais il a, dans bien des cas, un emploi décoratif, à l’encolure et aux emmanchures d’un vêtement d’enfant par exemple. C’est encore avec un biais que vous ferez un passepoil pour souligner un empiècement ou un passepoil gansé pour orner un coussin.

On trouve dans le commerce toutes sortes de biais dans des largeurs diverses et de nombreux coloris. Mais ils sont en coton ou tissu synthétique uni d’un aspect mat. Vous pouvez préférer quelque chose de plus décoratif et faire vous-même facilement votre biais. Vous choisirez de préférence un tissu lisse au tissage régulier. Vous pouvez prendre un tissu léger ou d’un poids moyen comme un velours ou une toile, mais évitez les gros tweeds ou les tissages lâches.

Couper un biais

couper un biaisPliez le tissu selon le plein biais, c’est-à-dire diagonalement, en rabattant un coin. A l’aide d’une règle plate et d’un crayon de craie, tracez des lignes parallèles régulièrement espacées. Vous pouvez faire les bandes de la largeur que vous voulez, la plus usitée étant 3 cm. L’extrémité de chaque bande est droit-fil.

Assembler les bandes

coudre ensemble bandes de biaisFaites se chevaucher les bandes endroit contre endroit. Piquez d’un bord à l’autre sur le droit-fil. Vous raccorderez, si nécessaire, à chaque ajout, carreaux ou rayures.

Ouvrez chaque ajout au fer et rognez les coutures à 6 mm. Coupez les pointes qui dépassent et assemblez autant de bandes qu’il vous en faut pour avoir la longueur voulue.

Mettre le biais en forme

mettre un biais en formeplier son biaisAvant de poser un biais sur une couture courbe, vous le mettrez en forme, que vous l’ayez fait vous-même ou que vous l’ayez acheté.

Avec un fer à vapeur, repassez le biais en l’étirant légèrement. Pliez-le en deux dans le sens de la longueur et repassez à nouveau. Ouvrez le biais et rempliez les deux bords.

Donnez maintenant à votre biais la forme de la courbe. Repassez une dernière fois.

Deux outil pour vous aider!accessoire pour biais machine automatique pour biais

Poser un biais

poser un biaisRognez la couture qui doit être bordée du biais. La bande de biais doit avoir quatre fois la largeur plus 1 cm du biais posé. Mettez le biais en forme si la ligne est courbe. Epinglez endroit contre endroit et bord à bord le biais et le tissu. Faufilez puis piquez sur la ligne de couture. Retournez le biais sur l’envers, repliez-le et cousez-le à points glissés sur la ligne de couture.

Joindre les extrémités d’un biais

jonction biaisSi le biais doit faire tout le tour d’une pièce, la jointure des extrémités ne doit pas se voir. En commençant la pose, laissez 5 cm non cousus et arrêtez la piqûre avant le point de départ en laissant libres quelques centimètres de biais. Coupez. Pliez la pièce de tissu de telle sorte que les deux extrémités du biais se trouvent à angle droit. Assemblez les bouts sur le droit-fil le plus près possible du pli de la pièce. Ouvrez cet ajout au fer et rognez près de la piqûre. Pour terminer, piquez la partie laissée libre.

Poser un biais sur des coins

fair un angle avec un biaisC’est une heureuse solution pour border, par exemple, du linge de maison avec un biais de couleur contrastée. Piquez le biais jusqu’à l’angle. Remontez l’aiguille hors du tissu. Faites faire au biais un angle droit par rapport à la piqûre et faites un pli en diagonale dans l’angle. Ramenez le biais sur lui-même et posez-le le long du second bord à border. Pliez en onglet l’angle du biais, faites faire une petite boucle au fil de la machine et piquez le long du deuxième bord jusqu’à l’autre coin et ainsi de suite .

Lorsque vous avez bordé les quatre coins, repassez le biais vers l’extérieur en maintenant les onglets en place avec une épingle. Retournez le biais sur l’envers et cousez-le à points glissés à la main dans la ligne de piqûre.

Passepoil

Coudre un passepoileNous avons vu comment faire une couture passepoilée. La technique est la même, que le biais dépasse à peine entre les pièces assemblées ou qu’il enserre une fine cordelette.

Poser un galon

poser un galon
Vous piquerez un galon étroit en son milieu et un galon plus large sur les deux bords. Si cela s’avérerait difficile à la machine, cousez-le à la main à points arrière.

Poser une dentelle

poser de la dentelleSi vous bordez un vêtement d’une dentelle, appliquez-la sur l’endroit et maintenez-la avec un point de surjet fait à la main.

Poser un entre-deux

Piquez les deux bords de l’entre-deux sur l’endroit du vêtement. Sur l’envers, repliez les bords du tissu et maintenez-les à points glissés.

Le choix d’un galon

Les galons vous offrent l’agréable possibilité de faire preuve de créativité. Jetez un regard au rayon mercerie et passementerie d’un grand magasin. Le choix des galons et autres fournitures est infini : les galons tissés de couleurs vives, les rubans brochés, les croquets de toutes largeurs, les franges ondulantes sans parler des rubans lamés ou des dentelles.

En envisageant de décorer un vêtement avec un galon ou une autre garniture, vous n’aurez que deux règles à respecter. Dans un vêtement de coupe simple, vous pourrez souligner une ligne ou donner l’illusion d’une découpe en posant un galon ou une dentelle. Mais ne surchargez surtout pas de galon un vêtement d’une coupe étudiée. Enfin, vous ne prendrez pas de grands risques en suivant la seconde règle : optez pour des éléments décoratifs richement travaillés pour un vêtement de style simple et réservez les galons tout simples pour les vêtements fantaisie.

Une jupe à volants dans une jolie cotonnade imprimée sera mieux finie avec un petit croquet qu’avec un ruban brodé.

robe avec galons