Comment choisir vos accessoires de couture

Au fur et à mesure que croît le nombre des femmes qui font elles-mêmes leurs vêtements et ceux de leurs enfants, la gamme des accessoires et gadgets que l’on trouve dans le commerce s’enrichit. Le choix que propose le rayon mercerie d’un grand magasin est impressionnant. La plupart de ces accessoires ont été conçus pour vous faire gagner du temps et épargner votre peine. Mais quels sont ceux qui sont réellement indispensables et ceux qui ne sont que des gadgets?

accessoires de couture basique

Il en va de vos accessoires de couture comme de tout équipement : il faut le choisir de bonne qualité et penser à l’entretenir.

Pour couper

Tout au long de ce site on vous rappellera que vos divers ciseaux doivent être bien aiguisés. Des lames ébréchées ou émoussées endommageraient le tissu, nuiraient à la netteté de votre travail et mettraient votre patience à rude épreuve… Achetez la meilleure qualité possible, prenez-en soin et faites savoir autour de vous que vous ne prêtez pas. Ils ne sont pas faits, par exemple, pour couper du papier. Donnez-les à aiguiser deux fois par an ou plus souvent si nécessaire.

  • Les ciseaux de couturière : Les anneaux qui permettent de les saisir ont une forme étudiée qui s’adapte aux doigts, l’un est plus grand que l’autre. Les lames peuvent reposer sur la table pendant la coupe, ce qui en augmente la précision.
  • Les ciseaux classiques : Ils existent en diverses longueurs. Prenez-en une paire de 16 cm de long. Vous les utiliserez pour rogner les coutures par exemple.
  • Les ciseaux à boutonnières : Comme leur nom l’indique, vous les utiliserez pour les boutonnières car la forme spéciale de leurs lames permet de couper à l’intérieur du tissu au lieu de partir du bord.
  • Les ciseaux à broder : Ils sont plus petits, ont des lames pointues et sont utiles pour les travaux fins. Prenez une paire de 10 cm de long.
  • Les ciseaux à cranter : Sur des tissus qui ne s’effilochent pas, vous rognerez les coutures, les ourlets avec les ciseaux à cranter au lieu de surfiler. Ils ne servent pour la coupe que pour obtenir un effet décoratif, dans le travail de la feutrine par exemple.
  • Le découd-vite : Ce petit appareil vous permet de défaire de la façon la plus rapide une couture qui n’est pas à sa place.

Pour mesurer et marquer

Vous trouverez peut-être que nous vous conseillons des accessoires de marquage en trop grand nombre. Mais nous vous rappelons que, selon les tissus, les uns se révéleront inefficaces et que vous serez contente de recourir aux autres.

metre ruban

  • Le mètre à ruban : Prenez-en un de 1,50 m gradué des deux côtés.
  • La règle plate : En bois lisse ou en métal, elle sert à mesurer les pièces de tissu, à situer le droit fil et sera précieuse pour reproduire un patron donné en dimensions réduites.
  • La réglette à ourlet : Elle prévoit plusieurs hauteurs d’ourlet. Vous contrôlez ainsi la hauteur de votre ourlet au fur et à mesure que vous épinglez.
  • L’arrondisseur : Il est indispensable pour obtenir un bon arrondi. Il en existe qui vous permettent de travailler seule, une petite poire à main projetant de la craie en poudre pendant que vous tournez. Un autre modèle exige la pose d’épingles. Le travail est plus précis, mais il faut vous faire aider.
  • Le papier décalque de couturière : C’est une sorte de papier carbone qui existe en plusieurs couleurs pour être employé sur tissus clairs ou sur tissus sombres. Attention, n’utilisez pas de papier carbone pour machine à écrire, car les marques ne s’effaceraient plus ! Achetez une pochette de plusieurs couleurs et quelques feuilles spéciales qui sont enduites sur les deux faces pour pouvoir marquer deux pièces de tissu en même temps.
  • La roulette à patron : Fixée à un manche, cette petite roulette à pointes métalliques sert, sur les tissus secs, au tracé des coutures à effectuer.
  • La craie tailleur : Elle se présente sous forme de rectangles plats et existe en blanc, bleu et rose. Elle vous sera utile pour tracer le contour d’une pièce sur le tissu, les différents points de repère et surtout les retouches après essayage. Ayez diverses couleurs à votre disposition pour ne pas confondre plusieurs tracés.
  • Le crayon de craie : Plus facile à utiliser avec une règle que la craie tailleur. Existe en blanc, bleu et rose. Les marques disparaissent au lavage ou au nettoyage à sec. Choisissez des crayons garnis à l’autre extrémité d’une petite brosse pour ôter les marques sur un velours ou un tissu épais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *