Etudier un patron

lot de patrons

Les fabricants de patrons, pour s’assurer votre clientèle, ont tout intérêt à vous fournir des patrons aussi simples et pratiques que possible.

La pochette et la feuille d’instructions qu’elle contient vous donnent, en effet, toutes les informations dont vous avez besoin. L’ennui est que bien souvent on ne les étudie pas soigneusement.

La feuille d’instructions

feuille éxplicativeElle est très précieuse. Vous y trouverez, d’un côté, la marche à suivre étape par étape. Si certains termes employés vous laissent perplexe, consultez le chapitre « Techniques de base de couture ».

De l’autre côté de cette feuille sont reproduites, à échelle très réduite, toutes les pièces du patron qu’un chiffre ou une lettre vous permet d’identifier.

Plans de coupe

C’est également là que vous trouverez un ou plusieurs plans de coupe que vous avez tout intérêt à respecter scrupuleusement. Des schémas vous montrent comment épingler chaque pièce sur le tissu selon la largeur de celui-ci.

Il peut vous sembler que la disposition proposée ne soit pas la plus économique. Gardez-vous bien, pourtant, de les placer à votre idée, sans tenir compte du droit-fil par exemple, le résultat serait catastrophique. Ces plans de coupe n’ont pas pour objectif de vous faire gâcher du tissu, croyez-le bien, mais de garantir le succès de cette étape décisive qu’est la coupe.

Lignes et symboles

patronLes patrons ont leur langage fait de lignes et de symboles avec lesquels il faut vous familiariser. Vous trouverez leur signification sur la feuille d’instructions qu’il est recommandé de bien examiner. Voici les lignes et les symboles les plus usités :

  • Droit-fil. Sur chaque pièce du patron une ligne continue ayant une flèche à chaque extrémité indique le droit-fil. En plaçant la pièce sur le tissu, vous devrez donc faire coïncider cette ligne fléchée avec le droit-fil. Veillez-y particulièrement pour les pièces devant être taillées dans le biais : un col, un pan de jupe.
  • Pliure. Une ligne terminée par des crochets ou de petites flèches à angle droit indique qu’une pièce doit être coupée sur le tissu plié et vous ferez coïncider le pli du tissu avec cette ligne.
  • Ligne de coupe. C’est une ligne continue, épaisse, qui marque tous les contours, selon laquelle couper chaque pièce.
  • Ligne de piqûre. C’est une ligne brisée, en général à 1,5 cm de la ligne de coupe. Dans certains cas cette ligne de piqûre porte une flèche qui précise dans quel sens la couture doit être exécutée.
  • Lignes continues. Plus fines que la ligne de coupe, elles indiquent les milieux dos et devant, l’emplacement des poches ou des garnitures.
  • Lignes pour allonger ou raccourcir. Ce sont des lignes parallèles qui marquent l’emplacement où le patron peut être allongé ou raccourci. Pour allonger, coupez entre les lignes, écartez les morceaux et glissez une bande de papier que vous épinglez aux deux bords. Pour raccourcir, faites un pli que vous épinglez le long de ces lignes.

Repères de construction

  • Encoches. Ces repères, losanges noirs sur les lignes de coupe, seront des aides précieuses au moment de l’assemblage. Sur certains patrons elles sont numérotées pour vous éviter des erreurs. Vous joindrez deux pièces à l’emplacement portant une encoche ayant le même numéro.
  • Points. Des ronds noirs, petits ou moyens, qui vous aident pour la position des poches, etc.

Patrons à reproduire

Certains journaux de mode proposent des modèles qui peuvent vous séduire accompagnés de schémas à reproduire pour obtenir un patron. Les mesures sont indiquées sur les schémas et vous pouvez donc transposer et reproduire grandeur nature chaque pièce. Vous utiliserez du papier pré quadrillé en grandes feuilles qui se trouve dans les merceries et les grands magasins. Cette opération est très minutieuse et peut vous prendre deux à trois heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *