La housse de couette

housse de couette

Une housse de couette est très facile à réaliser. C’est un simple sac avec une ouverture en portefeuille pour pouvoir y glisser la couette.

Les tissus et la coupe

La housse doit être confectionnée dans un coton lavable ou dans un tissu mélangé. On trouve maintenant des tissus pour draps en deux largeurs, 1,75 m et 2,25 m, unis ou imprimés. Le choix en est assez vaste pour que vous puissiez trouver un tissu qui s’harmonise avec les couleurs de la chambre.

La housse sera un tout petit peu plus grande que la couette pour que celle-ci puisse s’enlever et se remettre facilement. Mesurez exactement la couette et ajoutez 8 cm dans les deux sens. Voyez quelle est la façon la plus économique d’employer votre tissu. Si votre imprimé n’impose pas un sens, le tissu en 2,25 m de large peut être utilisé dans sa largeur pour couvrir la longueur du lit.

Une housse de couette se compose de deux pièces assemblées sur trois côtés. Une des pièces a 25 cm de plus en longueur que l’autre pour faire le rabat. Nous l’appellerons la pièce A, et la plus courte B. La housse sera assemblée par de fausses coutures anglaises pour que l’intérieur soit net.

On prévoira donc des rentrés différents sur les deux pièces. Coupez la pièce A en comptant un rentré de 6 mm tout autour et la pièce B en comptant un rentré de 2 cm.

Sur la pièce A, retournez sur l’envers un rabat de 25 cm. Faites un petit ourlet piqué à la machine sur le bord. Sur la pièce B, faites sur l’envers un petit ourlet sur l’un des petits côtés et piquez-le. Ce sera l’ouverture de la couette. Sur les trois autres côtés de la pièce B, faites, sur l’endroit, un petit rentré et repassez. Posez la pièce B sur le sol, l’endroit vers vous.

Posez par-dessus, endroit contre endroit, la pièce A. La pièce B doit dépasser tout autour de 1,4 cm et le rabat doit reposer sur le dessus.

Rabattez le second petit côté de la pièce B sur la pièce A et faufilez le long du pli. Piquez à travers toutes les épaisseurs de tissu. Rabattez maintenant les grands côtés de la pièce B sur la pièce A. Faufilez et piquez. Retournez sur l’endroit et repassez. Vous pouvez, si vous le désirez, fermer la housse par des boutons-pression ou par des attaches, mais le rabat suffira à maintenir en place la couette.

Taies d’oreiller

Les taies d’oreiller se font exactement selon les mêmes principes que la housse de couette. En achetant un peu plus de tissu, vous pouvez faire deux taies d’oreiller assorties à la housse. Si vous voulez garnir les taies d’un volant froncé, fixez ce volant sur la pièce B, à 1,5 cm des bords. Le côté où s’ouvre la taie ne porte pas de volant. Sur les trois autres côtés, le volant sera pris dans la couture d’assemblage des pièces A et B.

coudre du linge de lit