Les plis nervures

pli nervuré

Les plis nervures sont de très petits plis cousus sur l’endroit ou l’envers d’un tissu. Ils sont simplement décoratifs ou servent à contrôler l’ampleur.

Lorsque les petits plis sont là pour maintenir l’ampleur d’une manche ballon, d’une robe d’enfant, ils sont en général cousus sur l’envers sur la longueur voulue puis laissés ouverts. Ils peuvent être simplement formés et pris dans une couture. Ils sont piqués sur le droit-fil aussi bien que dans le biais.

Les plis nervures demandent de la précision et si on les pique à la machine il faut mettre tous ses soins à piquer droit. Certaines machines à coudre ont un marqueur de plis parmi leurs accessoires. Le premier pli est tracé à la main sur toute sa longueur. On l’insère dans le marqueur de plis entre la lame à rainures et la lame à éperon de l’échelle de distance. En mettant l’échelle à la distance désirée, vous allez marquer le second pli en piquant le premier. Le troisième sera marqué en piquant le second et ainsi de suite.

Piquer les plis à la machine ne signifie pas nécessairement faire une simple piqûre. Avec une machine à point zigzag, vous pourrez les piquer au point de satin étroit dans un coloris contrasté ou avec un coton à broder de tons dégradés. Enfin, si votre machine est entièrement automatique, vous pouvez choisir parmi tous les points de broderie qu’elle exécute.

Les plis nervures se piquent à 3 mm de l’arête. On prend en général un fil assorti au tissu, mais rien ne vous y oblige. Sur des tissus fins tels que l’organdi, les voiles de coton et les batistes, il vaut mieux coudre les plis nervures à la main à petits points devant ou points arrière.

Les différents plissés

pli origami

  • Les plis nervures. Ils sont très étroits, pas plus de 3 mm de large. Ils sont régulièrement espacés ou montés par groupes. On peut plisser ainsi les tissus légers tels que le voile, les toiles fines, la mousseline de soie, le foulard, les lainages légers et l’étamine de laine.
  • Les petits plis. Ils sont un peu plus larges que les plis nervures, entre 6 mm et 12 mm. Ils se réalisent sur les mêmes tissus que les plis nervures et de plus sur les jerseys fins.
  • Les plis gansés. Enserrez la ganse ronde ou la ficelle de lin dans le pli et faufilez. Avec un pied ganseur sur votre machine, piquez le pli sur toute sa longueur. Il est préférable de nettoyer à sec un vêtement portant des plis gansés car, lavé à l’eau, les ganses vous créeraient des difficultés par la lenteur de leur séchage.
  • Plis croisés. C’est une variante des plis nervures d’un effet très décoratif. Faites d’abord tous les plis dans une direction puis travaillez dans l’autre sens en vous assurant que le tissu ne glisse pas et que les plis se croisent toujours à angle droit. Les plis croisés doivent tous être confectionnés avant de couper la pièce qu’ils ornent.

pli décoratif

Ajouter des plis à un modèle

Imaginons que vous vouliez plisser l’empiècement d’une robe. Décidez de la largeur que vous voulez donner à vos plis et faites un échantillon pour juger de l’effet. Comptez combien l’empiècement comportera de plis. Mesurez sur l’échantillon combien de tissu prend chaque pli en vous souvenant qu’un seul pli prend deux fois sa profondeur. Multipliez le chiffre obtenu par le nombre de plis.

Une autre solution consiste à modifier le patron. Dessinez sur la pièce des lignes représentant les plis. Décidez de la quantité de tissu nécessaire par pli. Coupez des bandes de papier de soie de cette largeur-là. Coupez la pièce du patron le long des lignes dessinées. Intercalez une bande de papier de soie que vous maintenez par du papier collant. Répétez pli après pli l’opération. Quand vous aurez intercalé autant de bandes de papier de soie que vous voulez de plis, vous aurez une pièce de patron ayant les dimensions nécessaires.

Faites un gabarit

Faites un gabarit en carton si vous ne voulez pas être tenue de marquer chaque pli sur le tissu. Coupez une bande de carton rigide de 10 cm sur 2,5 cm en vérifiant que les angles sont droits. Partant d’une extrémité de cette réglette, marquez la largeur voulue pour chaque pli et fendez le carton sur 6 mm à l’emplacement de la marque. Sur le même côté, coupez plus bas en diagonale jusqu’au bout de la fente. Vous avez une encoche. Faites une deuxième encoche à la distance à laquelle doit se trouver l’arête du pli suivant.

Repassage

Repassez chaque pli dès qu’il est cousu. Ne croyez pas que cela soit du temps perdu. Repassez sur l’endroit en partant de la base du pli. Quand tous les plis sont faits, repassez toute la pièce plissée sur l’envers avec une pattemouille. Pour éviter de marquer l’endroit, glissez une bande de papier kraft sous chaque pli au fur et à mesure que vous repassez.

plis décoratifs poche