Des parements invisibles

Un parement est une pièce de tissu utilisée pour finir proprement le bord d’un vêtement en le retournant sur l’envers. Ce bord peut être une encolure, une emmanchure. Le parement doit épouser rigoureusement le vêtement, présenter des coutures lisses et ne pas se voir sur l’endroit. S’il est bien fait et bien posé, un parement ne diminue en rien le confort d’un vêtement et il lui donne un fini impeccable.

parmenture

Bien des couturières amateurs sont tentées d’épargner leur peine et leur temps quand on leur parle de parements et d’adopter des solutions bâtardes. Celles-ci sont rarement satisfaisantes et il faut absolument les bannir.

L’art de poser un parement

Voici quelques-uns des points auxquels il faut veiller particulièrement, quel que soit le type de parement. Pour certaines d’entre vous ce rappel peut être superflu, mais pour d’autres il ne sera certainement pas inutile.

Il est important que tous les repères du patron soient reportés et sur le vêtement et sur les pièces du parement. Bien entendu, toutes modifications apportées aux essayages sur le seul vêtement doivent être apportées au parement. S’il y avait la plus légère différence, le parement ne s’adapterait pas comme il le doit.

La pose d’un parement

Faites coïncider très exactement les encoches qui marquent le milieu dos et le milieu devant ainsi que les coutures. Pour vous assurer que les coutures coïncident parfaitement, piquez avec une épingle la ligne de couture sur le parement puis une autre sur le vêtement.

coudre parmentureLa couture doit être bien dégradée et crantée dans les courbes (voir article : les coutures). Repassez la couture en direction du parement et piquez le parement et les rentrés à la machine ou encore faites à la main un rang de points arrière (voir article : coudre à la main). Ce travail est important car c’est ce qui empêche le parement de glisser et de dépasser sur l’endroit.

Lorsque vous êtes prête à repasser le parement terminé, tenez le vêtement endroit vers vous et, tout en faisant légèrement rouler la couture vers l’intérieur du vêtement, bâtissez tout près du bord le parement « invisible ». Vous pensez peut-être que ce bâti est du temps perdu. Si vous êtes déjà très experte,dans bien des cas vous pouvez vous dispenser de bâtir, mais à cette étape de mise en place d’un parement, même experte, vous avez intérêt à bâtir. Il ne vous serait pas possible en effet de repasser et de maintenir en même temps le parement en place. Vous mettrez la dernière main en fixant au point de chausson les bords du parement soit aux rentrés des coutures sur l’envers du vêtement, soit à la doublure s’il y en a une. Vos points de chausson seront assez lâches pour ne pas tirer sur l’endroit. Ces conseils pour la pose d’un parement conviennent aussi bien aux parements d’encolure que d’emmanchure.

Parement combiné

Le parement combiné constitue, en une seule pièce de tissu, le parement d’encolure et les parements d’emmanchures. On l’emploie souvent pour finir une robe sans manches.

Assemblez les coutures des côtés du vêtement sans toucher aux coutures d’épaules. Faites de même sur le parement combiné. Ouvrez les coutures au fer et rognez proprement les bords du parement.

Parmenture combinéeAvant d’épingler le parement au vêtement, épinglez un tout petit pli au milieu des épaules du vêtement (vous verrez plus tard que cela permettra que le parement soit invisible sur l’endroit). Epinglez endroit contre endroit, en faisant coïncider les encoches et les coutures des côtés, le parement au vêtement. Les bords des tissus, eux, ne coïncideront pas exactement à cause des petits plis pratiqués, il vous faudra donc suivre la ligne de piqûre du parement. Piquez jusqu’à 1,5 cm du bord des épaules. Dégradez les rentrés des coutures et ôtez les épingles du petit pli.

Retournez le parement sur l’envers et repassez les coutures en direction du parement. Piquez le parement aux rentrés des coutures ou, s’il s’avère difficile de le faire à la machine, faites-le à la main à points devant. Rabattez les rentrés des coutures du parement aux épaules et épinglez-les pour laisser dégagée la couture d’épaule du vêtement.

Endroit contre endroit, piquez la couture d’épaule du vêtement en piquant sur les bords les rentrés repliés. Ne nouez pas les fils aux extrémités car le nœud pourrait être visible, rentrez les fils à la main. Ouvrez la couture au fer et rognez les rentrés à 6 mm environ.

Faites les rentrés de la couture d’épaule sur le parement et faufilez (si votre tissu est épais, rognez ces rentrés à 6 mm avant de bâtir). Epinglez ces rentrés aux coutures d’épaules du vêtement puis cousez ensemble à points glissés les deux rentrés du parement. Retournez à l’endroit et faufilez tout près du bord l’encolure et les emmanchures en faisant glisser légèrement la couture vers l’envers. Repassez en aplatissant bien les bords.

Parement plié

Il arrive que le parement soit coupé en une seule pièce avec le vêtement pour être plié vers l’intérieur. Vous rencontrerez cette technique pour une robe ouverte sur le devant, un corsage ou pour des vestes. parement plié
Ce type de parement est volontiers entoilé, en particulier si un boutonnage est prévu. Les patrons comportent en général une pièce à part pour tailler l’entoilage. Si tel n’était pas le cas, vous utiliseriez la pièce du corsage en coupant à 1,5 cm de la ligne de pliure. S’il ne s’agit que de renforcer un boutonnage, vous pouvez vous contenter de poser deux bandes d’entoilage tout au long du milieu devant.

Renforcer boutonnières et boutons

Faites les piqûres de soutien prévues aux épaules et à l’encolure comme indiqué sur le patron. Marquez par un fil les lignes du milieu devant et de pliure sur les deux pièces du corsage. Coupez deux bandes de l’entoilage choisi, droit-fil s’il s’agit d’un entoilage tissé, de 5 cm de large et légèrement plus longues que la ligne de pliure. Sur l’une des bandes, marquez l’emplacement des boutonnières. Epinglez et bâtissez cette bande sur l’envers du côté droit du corsage juste à côté de la ligne de pliure et à 12 mm de l’encolure et de la taille.renforcer boutonnière

Sur l’autre bande, marquez l’emplacement des boutons et faufilez à la partie gauche du corsage. Transférez sur l’endroit du tissu les emplacements des boutons et boutonnières. Faites les boutonnières et finissez le parement comme à l’ordinaire. Si les boutonnières sont passepoilées, elles seront faites avant de finir le corsage. Brodées à la main ou faites à la machine, elles peuvent se faire sur le corsage terminé.

Parement plié et entoilé

Epinglez puis bâtissez l’entoilage sur l’envers des devants du corsage. La ligne de couture de l’entoilage se superpose à la ligne de pliure marquée par un fil à bâtir. Pour maintenir l’entoilage en place, bâtissez le long des lignes de pliure et le long des lignes du milieu devant. Fixez ensuite à points arrière l’entoilage au vêtement en cousant dans le rentré de l’entoilage juste au-delà de la ligne de pliure de façon que les points ne se voient pas une fois le parement replié vers l’intérieur. L’autre grand côté de l’entoilage sera fixé au parement soit par un surjet, soit par un point zigzag ou encore par une ganse piquée à cheval. Il ne reste plus qu’à replier sur l’envers le parement entoilé, à passer un fil de bâti le long du pli pour faire les essayages.

parement